nicholas bellefleur


ARTISTE DE LA DANSE

designer de situations, rassembleur·euse


︎︎︎ interprète et chorégraphe en danse
︎︎︎ direction adjointe de LFDT
︎︎︎ artiste associé à Cas Public 2022-23

Je suis une personne queer allochtone qui vit, travaille et joue à Tio’tia:ke Mooniyaang (Montréal). Mon travail étudie la confection de systèmes chorégrahiques ouverts et cherche à décomplexer la danse pour tous les corps. Ma pratique s’oriente vers des explorations de cohabitation, de dissidence et d’utopies afin de déstabiliser notre rapport à soi et à l’autre.

PRATIQUE
Ma pratique tente de réconcilier mon parcours avec l’artiste et la personne que je veux devenir. Cela se traduit avec beaucoup d’introspection, de déconstruction et de collaboration. C‘est trouver des approches basées sur l’expérience au lieu du paraître, sur les sensations au lieu de la forme. C’est demanteler l’idée que le rôle de chorégraphe est intouchable et plutôt soutenir un dialogue constant avec mes collaboreur·rices + implémenter leurs requêtes. Donc, c’est de me décentraliser tout en considérant mes propres envies et besoins. C’est apprendre de mes erreurs et de celles des chorégraphes avec qui j’ai travaillé, pour éviter de perpétuer les mêmes systèmes hégémoniques et apathiques qu’on retrouve encore aujourd’hui dans le milieu de la danse. Résister de tomber dans les pièges de la suprématie blanche et de l’hétéropatriarcat qui perdurent encore dans nos corps et nos pratiques actuelles.

photo 1 Mickaël A. Bandassak
photo 2 Jeremy Pilote Byrne


CV
PROJETS