Biographie   
Démarche   
Création   
Projets   
Atelier   
   
  

  

La transformation du regard





La valeur que les sociétés industrialisées donnent au regard est saisissante. Telle une hiérarchie pyramidale, l’humain installe sur un piédestal la vision comme sommité des sens. Cette reine guide et dicte la plupart de nos perceptions du monde. Préjugés et stéréotypes uniquement basés sur ce que l’on peut apercevoir avec les yeux est chose courante chez les humains et pourtant, trompe-l’œil, illusions et mascarades les entourent et les bernent au quotidien. Une délocalisation du regard vers de nouveaux centres est requise si l’on veut ressentir le monde. Une synesthésie volontaire est encouragée pour les alliées de la révolte des choses discrètes.  


Dans le monde naturel, il y a des choses qui peuvent nous dévorer et elles finiront par le faire un jour ou l’autre. Il n'est donc pas étonnant que nous préférions nous abstraire de la nature chaque fois que nous le pouvons, en nous imaginant dans des espaces théoriques moins chargés d'insécurité, évoquant des dimensions prônées au calcul et au contrôle. Nous nous glissons joyeusement dans des paysages médiés par la machine, nous offrant à toute technologie qui promet d'améliorer les capacités monotones de notre chair donnée.